Activités portuaires en 2021 : Le PAL réalise le meilleur chiffre d’affaires des cinq dernières années


Activités portuaires en 2021 : Le PAL réalise le meilleur chiffre d’affaires des cinq dernières années

La Direction générale du Port Autonome de Lomé (PAL) a dévoilé, mercredi 13 avril 2022, les performances enregistrées sur la plateforme logistique togolaise au cours des 5 dernières années.

C’était à travers une journée de la presse organisée en présence du ministre de l’Économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, Kokou Edem TENGUE.

Occasion pour les premiers responsables du Port autonome de Lomé de présenter à la presse, les grandes innovations apportées au service de la plateforme portuaire pour faciliter le trafic des marchandises et les perspectives d’avenir.
Selon les résultats présentés aux médias, le PAL a réalisé ‘’d’excellentes’’ performances au cours de l’année 2021, malgré les impacts de la crise sanitaire liée à la pandémie de la COVID-19.

Le trafic portuaire global sur les cinq dernières années a connu une croissance de 52,55% passant de 19 316 624 tonnes de marchandises en 2020 à 29 470 695 tonnes en 2021.

« Particulièrement de 2020 à 2021, le Port Autonome de Lomé a enregistré 25.974.211 de tonnes contre 29.470 .695, soit une croissance de 13,45%. Le trafic import de 2020 comparé à celui de 2021 a augmenté de 3,93% avec 7.662.207 tonnes en 2020 et 7.963.244 tonnes en 2021. Le trafic export a progressé de 8,21% entre 2020 (1.336.308 tonnes) et 2021 (1.445.970 tonnes). Le transbordement a connu une augmentation de 18,18% entre 2020 (16.975.696 tonnes) et 2021 (20.061.481 tonnes). Passant de 1.725.270 conteneurs en 2020 à 1.962.304 conteneurs en 2021, le trafic conteneurs a progressé de 13,74% », a indiqué le Directeur Général du PAL, le Contre-Amiral Fogan Kodjo ADEGNON.

De même, le chiffre d’affaires du PAL a connu une croissance progressive au cours des cinq dernières années.

De 26 765 855 257 FCFA en 2017, les recettes du port ont atteint 29 469 925 633 en 2018, 30 234 419 953 en 2019 et 30 783 371 430 FCFA en 2020. En 2021, le chiffre d’affaires provisoire communiqué par la direction générale du PAL est de 34 919 565 452 FCFA.

« Ce qui explique ces performances, c’est d’abord la vision. Le port ne navigue pas à vue. Le génie togolais ne s’explique pas. Il performe. Ce sont des femmes et hommes qui mettent tout en œuvre pour qu’on atteigne ces résultats », s’est réjoui le Contre-Amiral ADEGNON.

Et pour parvenir à ces résultats, le PAL a misé sur des réformes audacieuses caractérisées par la totale dématérialisation des procédures d’enlèvement des marchandises avec le payement en ligne des factures.
Cette totale dématérialisation permet, selon le patron du Port de Lomé, de faciliter la rapidité et la transparence dans les formalités administratives d’entrée et de sortie des marchandises.

« L’un des enjeux est de compresser chaque jour davantage les délais de passage des marchandises dans le Port pour faire de la plateforme portuaire de Lomé, un hub logistique dans la sous-région », a-t-il ajouté.

Le port a également innové ces dernières années avec la mise en place d’un portail client https://epaltogo.com pour les échanges d’informations et de documents et le paiement en ligne des factures du PAL, via les opérateurs Mobile Money et les banques de la place.

Seul port en eau profonde dans la région ouest-africaine avec près de 17 mètres, le Port Autonome de Lomé peut accueillir des gros navires portes conteneurs de 14.500 EVP. En 2021, le PAL a accueilli 1 629 navires contre 1 510 en 2020, soit une progression de 7,8%.

De grandes ambitions pour l’avenir

Dans sa quête permanente de qualité de services et conformément à la feuille de route gouvernementale 2020-2025, le PAL s’engage dans un programme de développement de ses infrastructures afin d’offrir de meilleures conditions de traitement des navires et des marchandises.

Ainsi, la plateforme portuaire prévoit réaliser de nouvelles infrastructures comme la délocalisation des activités de vente de véhicules et engins d’occasion, afin de libérer des espaces devant servir aux activités essentiellement portuaires, l’aménagement des parkings supplémentaires pour les camions gros porteurs, la réhabilitation, l’extension et la modernisation du quai minéralier et l’aménagement d’un port sec à l’intérieur du pays afin de rapprocher la marchandise des opérateurs économiques du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

La réhabilitation des voies ferroviaires existantes et l’aménagement de nouvelles voies jusqu’au port sec, sont également dans ses ambitions afin d’assurer l’acheminement à moindre coût des marchandises en provenance ou à destination des pays sans littoral.

Il faut noter que le Port de Lomé s’étend sur un domaine de plus de 900 hectares.

Raphaël A, afreepress

LIRE AUSSI: Elim CDM 2022: Après l’Algérie et le Sénégal, La FIFA inflige une lourde amende au Nigeria
LIRE AUSSI: Ligue des Champions/ Messi, dépassé par l’exploit du Real Madrid, explose: ce qu’il a déclaré
LIRE AUSSI: Avis de recrutement: STAGIAIRE EN COMMUNICATION DIGITALE
LIRE AUSSI: Avis de recrutement: SECRÉTAIRE DE DIRECTION


Vous appréciez cet article? Partagez le avec vos amis!

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.